Semences de méteil

Semences de méteil

Procurez-vous facilement, en quelques clics, vos différentes sémences de méteil. Ces semences vous sont proposées par le Groupe Soufflet.

1 Produit trouvé

Méteil MELYVERT

Méteil MELYVERT

À partir de

250,10 € HT  /  QUINTAL

C’est quoi un méteil ?

Le méteil est un mélange de plusieurs céréales ou légumineuses. Il est destiné à l’alimentation humaine et animale. En alimentation animale on l’associe souvent avec plusieurs céréales comme le blé, le seigle, l’avoine ou le triticale avec des légumineuses comme le pois fourrager, la vesce ou la féverole. En alimentation humaine on l’associe très souvent au blé et au seigle. Il est récolté en grain ou bien en plante entière pour le pâturage ou l’ensilage au stade grains immatures.

Comment cultiver le méteil ?

Le méteil peut être cultivé en culture intercalaire. Il permet alors de constituer des stocks à la fin du printemps en une seule coupe.

Les principales étapes de la culture du méteil sont :

  • Préparation du sol et semis.

Le travail du sol avant le semis nécessite un bon labourage avec plusieurs passages d’outils superficiels. Il ne varie pas de celui qui précède l’implantation d’une céréale pure.

Le semis se fait généralement au combiné ou au semoir à disque. Les graines de légumineuses supportent d’être enterrées à la même profondeur que les céréales, soit 3 ou 4 cm. Cela leur permet de résister au gel l’hiver. Un semis tardif (fin octobre – début novembre) permet de limiter la pression en adventices durant l’automne.

  • Désherbage.

 Aucun produit chimique n’est réellement adapté pour désherber correctement ce type de mélange. Mais la densité de semis et la diversité des espèces permettent une occupation de l’espace très concurrentiel vis-à-vis des adventices.

Un contrôle précoce et régulier des adventices est possible, soit par un passage à l’aveugle quelques jours après le semis, soit après la levée de la culture.

Econome en intrants chimiques et peu exigeant en travail, il permet aussi d’augmenter l’autonomie protéique des exploitations d’élevage. De plus, il permet un apport d’azote  au sol. En fonction de la rotation de culture et de la fréquence des épandages de matière organique, l’apport d’azote minéral n’est pas forcément nécessaire, car les légumineuses captent initialement de l’azote atmosphérique et le fournissent aux céréales.

  • Récolte.

Elle se fait sous deux contextes à savoir :

• En grain : il faut tenir compte de la maturité de la céréale principale pour déclencher la récolte. Les rendements sont comparables à ceux obtenus avec une céréale pure.

• En fourrage : le mélange peut aussi être ensilé en coupe directe avant que le grain ne devienne pâteux pour pouvoir préserver une bonne digestibilité. Le fourrage qui est alors obtenu est très fibreux et équilibré, ce qui permet de le distribuer en ration complètes aux animaux.

Disponibilité et simplicité de la plateforme d'achat

Gamme complète pour répondre à vos besoins

Des experts à l'écoute pour étudier vos problématiques

Gain de temps dans vos réapprovisionnements