Solution azotée 390 (30%)

REF : 105056

La solution azotée 390 (30%) est la forme d'azote la plus économique du marché.

Pour toutes commandes, la quantité livrable est celle d’un camion complet ou multiple de camion complet , quelle que soit sa charge utile.

Vendu par :  SOUFFLET AGRICULTURE

Pour voir le prix de ce produit, veuillez renseigner votre localisation.

Voir les prix

LE PRODUIT :
La solution azotée 30/39 est un engrais liquide de densité 1.3 obtenu par mélange d’urée et de nitrate d’ammoniaque. Elle contient 30 kg N aux 100 kg et 39 kg N aux 100 litres dont 50 % d’azote sous forme d’urée, 25 % sous forme d’azote ammoniacal et 25 % sous forme d’azote nitrique.

L’AZOTE ET LA PLANTE :
L’azote ne représente que 1 à 3 % de la matière sèche végétale, mais permet à la plante de fabriquer de nombreuses molécules indispensables à sa croissance, notamment chlorophylle, protéines, substances de croissance …
Comme pour tous les éléments, l’apport par les engrais est un complément à ce que les plantes trouvent naturellement dans le sol, mais en général c’est pour l’azote que l’engrais est le plus indispensable pour assurer un développement correct des cultures, exception faite des légumineuses capables de fixer l’azote de l’air. La dose d’azote apportée vient donc compléter ce que le sol pourra fournir à la culture pour lui permettre d’atteindre un niveau de production optimal avec le niveau de qualité souhaité.
Dans le cas des céréales, le taux de protéines des grains est un élément qualitatif important, avec des teneurs minimales en blé pour permettre une utilisation en boulangerie, pour les orges brassicoles des teneurs ni trop faibles ni trop élevées, en général comprises entre 9.5 et 11.5. La quantité de protéines accumulée dans les grains est directement liée à l’alimentation azotée de la culture d’où l’importance de bien ajuster la dose d’engrais

L’UTILISATION DE L’ENGRAIS :
La forme liquide permet une grande souplesse dans les largeurs d’épandage avec une bonne régularité.
La solution 30/39 convient à la fertilisation azotée des cultures d’automne en apports au printemps et d’un grand nombre de cultures de printemps en apport au sol avec incorporation ou en localisation au semis (maïs, betteraves). Contrairement aux engrais azotés granulés, la solution azotée épandue sur le feuillage peut occasionner des brûlures parfois très importantes.
La partie uréique doit d’abord être hydrolysée en ammonium avant d’être transformée en nitrates pour être absorbable par les racines. Certaines espèces présentent une aptitude à absorber directement l’ammonium mais l’absorption sous forme de nitrates reste majoritaire pour les plantes cultivées dans nos régions. La solution azotée a donc un effet moins rapide sur les cultures que l’ammonitrate, ce qui s’observe d’autant plus que le sol est froid.

UNE EFFICACITE DEPENDANTE DES CONDITIONS CLIMATIQUES :
Après épandage la partie urée se transforme rapidement en ammoniaque ce qui rend cette formule particulièrement sensible aux pertes par volatilisation. De ce fait il est important d’observer certaines précautions lors des épandages de solution azotée 30/39.
Lorsque l’épandage se fait sur un sol dépourvu de végétation, il est fortement recommandé d’incorporer l’engrais par un travail du sol pour limiter la volatilisation et préserver l’efficacité.
Lorsqu’on épand sur une culture en place le risque de volatilisation peut être évalué à l’aide d’une grille établie par le Comifer, celle-ci prend en compte les principaux facteurs favorisant la volatilisation :
- pH du sol élevé
- CEC faible
- absence de pluie après épandage -
vent et température élevés

Outre la réduction de l’efficacité sur les cultures, la perte d’azote par volatilisation favorise la formation de particules fines dans l’atmosphère, responsables de problèmes de santé publique. L’utilisation de la solution azotée doit donc être raisonnée en fonction des conditions climatiques au moment de l’épandage

PERFORMANCES AGRONOMIQUES :
Bien souvent la solution azotée présente une efficacité moindre que l’ammonitrate ou les urées protégées, liée en partie à sa sensibilité à la volatilisation mais aussi semble-t-il à sa forme liquide.
Selon les conditions à l’épandage et post-épandage sur les céréales, la solution azotée peut parfois avoir une efficacité équivalente à l’ammonitrate en rendement, mais fournit toujours une teneur en protéines inférieure à l’ammonitrate.

    • Densité : 1.28 à 1.31 kg/l  
    • Origine du produit : Import  
    • Forme : Liquide  
    • Mode d'action : En plein  
    • Utilisable en Agriculture Biologique (UAB) : Faux  
    • Azote (N) total : 30%  
    • Azote (N) ammoniacal : 7.3%  
    • Azote (N) nitrique : 7%  
    • Azote (N) uréique : 15%  
  • Conserver le produit dans une cuve conforme à la règlementation en vigueur. Entreposer dans un endroit bien ventilé, tenir éloigné de toutes sources de chaleur et de lumière solaire directe. Il est conseillé de porter des gants, masque et lunettes de protection lors de l'utilisation du produit. Assurer une bonne ventilation du poste de travail. Ne pas manger, boire ou fumer en manipulant le produit. Se laver les mains après toute manipulation.
    • Norme MFSC : Engrais CE  
    • Phrases de risque : H319 Provoque une sévère irritation des yeux, H272 Peut aggraver un incendie, comburant  
    • Norme de stockage : Non classé  
    • Norme de transport : Néant  

Pour voir les prix, localisez votre exploitation

Disponibilité et simplicité de la plateforme d'achat

Gamme complète pour répondre à vos besoins

Des experts à l'écoute pour étudier vos problématiques

Gains de temps dans vos réapprovisionnements