1. Accueil
  2. Actualités agricoles
  3. Comment préparer son rendez vous ARC ?
Farmi ARC

Comment préparer le rendez-vous avec son agent relation culture (ARC) ?

Assolement, produits en stock, précédents culturaux, spécificités pédologiques de l’exploitation… pour ne pas perdre de temps et se concentrer sur l’essentiel, il est important d’avoir un minimum d’informations à portée de main avant de rencontrer son agent de relation culture.

Pour éviter de devoir fouiller dans ses papiers, sur son ordinateur ou dans sa mémoire, lors d’un rendez-vous avec son ARC, il peut être judicieux de passer un peu de temps à le préparer, pour les commandes de morte-saison notamment. Le jour J, la rencontre sera plus efficace et permettra de discuter de manière plus détendue, souvent autour d’un café.  

Les cultures sur trois ans

« En plus de la liste et des quantités de produits en stock, il est important de préparer son assolement et les surfaces précises, espèce par espèce, qui ont été semées ou vont être implantées au printemps, souligne Alexandre Hallier, chef marché Protection, Nutrition, Bio-stimulation des Plantes dans le groupe Soufflet. Le nom des variétés choisies entre aussi en ligne de compte, car certaines sont plus résistantes que d’autres aux maladies. » En plus des cultures de la campagne en cours, il conseille aussi d’avoir sous le coude, la traçabilité des deux campagnes précédentes. Certains produits sont autorisés seulement tous les trois ans, et d’autres peuvent être autorisés plusieurs années de suite mais avec un grammage maximum sur deux ou trois ans. C’est le cas par exemple du prosulfuron sur maïs.

Répertorier les spécificités de l’exploitation

« Il peut aussi être intéressant de répertorier ou d’avoir en tête toutes les spécificités pédologiques de l’exploitation, comme les cours d’eau, les parcelles drainées ou à proximité de riverains, les ronds d’argile…, ajoute le chef marché. Certains produits sont interdits sur sols drainés ou avec une teneur en argile supérieure à 45 %. D’autres ont une ZNT plus élevée à proximité des cours d’eau ou des habitations. »

De la même façon, il sera conseillé de lister les problématiques agronomiques de certaines parcelles, comme la présence de graminées résistantes, de ronds de chardons, de souches de septoriose résistantes avérées dans le blé, de taupins, rhizoctone ou gale argentée dans les pommes de terre… « Compte-tenu du contexte très particulier de l’année que nous sommes en train de vivre, avec une tension à la fois sur les prix et les disponibilités en certaines matières actives, et une augmentation du coût des transports, il pourra être intéressant de sécuriser ses approvisionnements en anticipant ses achats de produits. » Il restera à vérifier, au moment voulu, s’il est adéquat ou pas de les appliquer.

Disponibilité et simplicité de la plateforme d'achat

Gamme complète pour répondre à vos besoins

Des experts à l'écoute pour étudier vos problématiques

Gain de temps dans vos réapprovisionnements